Français
Page précédente Haut de page Télécharger cet article ( Format PDF )

Étude du lien entre l’échec à l’épreuve unique ministérielle en histoire et les difficultés dans le domaine du français

Study of the link between a failure at the ministerial history uniform examination and difculties in reading and writing

Laurie Pageau, Université Laval, Canada

doi:10.18162/fp.2018.465

Résumé

L’épreuve unique ministérielle en histoire (ÉUM) reposant en grande partie sur la mobilisation d’un savoir-lire et d’un savoir-écrire pour démontrer ses compétences en histoire, nous nous sommes intéressée à la relation entre l’échec à l’ÉUM et les difficultés éprouvées par l’apprenant dans le domaine du français (DF). Les dires de 102 participants inscrits à des cours de rattrapage d’été en histoire furent analysés : la majorité déclare éprouver des difficultés avec la compétence « compréhension de textes » du DF. Lors de la démonstration de ses compétences en histoire, une mauvaise maîtrise des savoir-lire et savoir-écrire semble être une difficulté importante.

Abstract

In Québec, the ministerial uniform examination of history (MUE) is based largely on the mobilization of reading and writing skills to demonstrate students’ competency in history. This study focuses on the possible relationship between the failure of the MUE and the difficulties experienced by the learner in understanding and writing texts in French class. 102 students, attending summer remedial courses in history, answered our survey. Most of them declared having difficulty understanding written texts. When it’s time to demonstrate history skills, poor literacy seems to be a problem.

Mots-clés

Enseignement de l'histoire, savoir-lire, savoir-écrire, didactique de l'histoire, épreuve unique ministérielle, inférence.

Pour citer cet article

Pageau, L. (2018). Étude du lien entre l’échec à l’épreuve unique ministérielle en histoire et les difficultés dans le domaine du français. Formation et profession, 26(2), 35-53. http://dx.doi.org/10.18162/fp.2018.465